Structure de fonctionnement

La bonne marche d’une école dépend de l’apport d’une multitude de personnes et d’organismes, structurés de manière à optimiser la contribution de tous.

Voici la structure de fonctionnement de l’école Saint-Barthélemy.

La Commission scolaire de Montréal

L’école Saint-Barthélemy fait partie de la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

La CSDM est la plus importante commission scolaire du Québec. Elle compte près de 110 000 élèves, jeunes et adultes, plus de 8000 enseignants, et quelque 200 établissements d’enseignement.

La commission scolaire est une structure intermédiaire entre le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et les établissements scolaires.

Le conseil d’établissement

Chaque école possède un conseil d’établissement, constitué d’un nombre égal de parents et de membres du personnel. Y siègent aussi, mais sans droit de vote, des membres de la communauté et au secondaire, des élèves du second cycle.

Le conseil, qui est toujours présidé par un parent, a un rôle décisionnel sur plusieurs questions comme l’élaboration, la réalisation et l’évaluation du projet éducatif de l’école, les modalités d’application du régime pédagogique, le temps attribué à chaque matière, etc. Le conseil d’établissement donne aux écoles une plus grande autonomie et permet aux parents de jouer un rôle actif au sein des établissements.

  • La liste de membres de notre conseil d’établissement sera disponible après leur nomination au début de la prochaine année scolaire.
  • Le conseil d’établissement siège un fois par mois. Surveillez notre calendrier pour connaître la date de la prochaine séance.

Qui est votre commissaire ?

Le commissaire exerce un pouvoir d’initiative et de représentation au sein du Conseil des commissaires. Parce qu’il prend à cœur son rôle démocratique, il s’informe de vos besoins et répond à vos questions.

Le commissaire de l’école est M. Kenneth George.

Comités de quartier

Les comités de quartier scolaire sont composés de plusieurs acteurs d’un même quartier: la direction de chacune des écoles, la présidence des conseils d’établissement, le ou la commissaire, la direction du réseau concerné, et éventuellement d’autres membres de la communauté du quartier. Bref, il s’agit d’une gouvernance scolaire incluant tous les acteurs locaux qui interviennent de manière directe ou indirecte en éducation.

Les comités de quartier ont à cœur le bien-être et la réussite de tous les élèves du quartier. Ils se préoccupent aussi de la cohésion sociale, du rôle joué par les parents, des défis socioéconomiques de la communauté.

Ils identifient les principaux enjeux du quartier, mobilisent des ressources financières et humaines, et mettent sur pied des projets structurants et porteurs qui aideront les enfants.